Un choix structurant : hébergé chez soi ou OnLine ?

Une fois la plateforme Microsoft Project Server installée puis paramétrée en fonction des besoins, mes clients sont parfois surpris par le fait que la partie technique du projet n’est pas terminée. En fait, Project Server est comme tous les outils web de gestion de projet du marché : il y a d’une part le code qui évolue en fonction des correctifs (et on préfère tester avant de les mettre en production), et d’autre part le paramétrage et les extensions comme les rapports qu’il faut faire évoluer et enfin les bases de données SQL Server qui ont tendance à grossir petit à petit jour après jour (au fur et à mesure de l’utilisation et des jobs de supervision et de contrôles internes).  Cela implique parfois d’installer une mise à jour cumulative, ou bien d’accélérer la cadence des travaux de purge SQL ou de backup ou bien de réduire une base. Bref Project Server nécessite un médecin référent, qui va suivre son poussin jusqu’à sa fin de vie, bref une assistance technique.

Si l’on n’a pas les ressources, autant choisir directement la solution Microsoft Project OnLine, car ce seront les équipes Microsoft des datacenter européens qui s’occuperont de la surveillance d’ensemble, et comme les mises à jour sont en permanences installée, la question de prendre ou pas une mise à jour ne se pose même pas : l’outil est en permanence à jour.

Pour en parler  ensemble, venez sur notre stand virtuel (vidéo conférence LYNC)  et toquez nous par mail, étant probablement occupé avec nos prospects et clients.

Stand Microsoft Project

Parlez en direct avec un expert Microsoft Project

Si l’on n’a pas le budget, autant aller directement sur Microsoft Project OnLine, car ce seront les équipes Microsoft des datacenter européens qui s’occuperont de la surveillance d’ensemble, et comme les mises à jour sont en permanence installées, la question de prendre ou pas une mise à jour ne se pose même pas : l’outil est en permanence à jour.



Les recommandations de e-Labor Conseil sur les feuilles de temps suivies par l’équipe de développement de Microsoft Corporation à Redmond

On savait e-Labor Conseil spécialisé sur la gestion des feuilles de temps, voici du nouveau en terme de reconnaissance de cette compétence.

Les recommandations de e-Labor Conseil sur les feuilles de temps suivies par l’équipe de développement de Microsoft Corporation à Redmond dans Project Online pol_fdt_201310-300x112

Feuille de temps mise à jour en Octobre 2013 après intervention e-Labor Conseil auprès des équipes de Microsoft

 

L’équipe de développement de la Project Team à Redmond (Washington) a suivi la demande de E-Labor Conseil de ne plus mentionner « Type d’heures » mais « type de temps » (en version Project Server 2010 2013 et  Project OnLine) pour ne pas forcer à saisir en heures et laisser la souplesse de déclarer les temps en jours et non en heures comme par défaut aux USA. Cette ouverture permet de faire de la feuille de temps Project Server 2010 et Project Online 2013 un outil conforme aux usages européens. Nous remercions l’équipe du support Européen de Microsoft pour son soutien sur cette demande pressante de nos clients.



Est-il facile de migrer vers Project Server 2013 ?

Est-il facile de migrer vers Project Server 2013 ? dans EPM migrationps2013-300x261

Processus de migration Project Server 2013

La migration 2010 2013 est documentée par l’éditeur à jour de février 2013 sur technet. Le fonctionnement passe en grande partie par une copie de bases et un script avec deux serveurs : un en entrée avec SharePoint 2010 et un second en sortie avec SP2013. La procédure est malgré les apparences relativement technique.

Lors de cette migration, et une fois après avoir configuré les types de projets comme expliqué récemment sur Technet,  nous avons pu nous apercevoir que certaines  personnalisations ne passent pas, sans que ce soit dramatique  :

  • rapports SQL Server Reporting Services générés ne sont pas compatibles  (Rapports Flash et Portefeuillle  de la société e-Labor par exemple). La cause ?   les anciens datasource et dataset ne sont plus utilisables, il faut les refaire. Passer par Report Builder dans ce cas n’est pas nécessairement le plus rapide. Nous préférons passer des scripts SharePoint Powershell.
  • rapport Excel personnalisé, (les bases ayant fusionnées en une seule, les requetés anciennes ne passent plus : il faut donc les refaire et publier les nouvelles connexions de données sur le serveur 2013)
  • Les workflows Project Server 2010, (technologie  désormais pure SharePoint en version 2013)
  • et risques : les risques déclarés en version 2010 avec des liens sur les tâches ne sont plus liées à ces tâches en version 2013

A la lecture des tableaux de dimensionnement 2013 et des configurations requise pour 2010 et 2013, l’architecture peut rester la même en version 2013.  Cependant l’écart de configuration requise est le suivant :

  • SQL Server 2012 est désormais requis sur le serveur qui gère le service de rapport. La dépendance provient du  mode intégré SharePoint 2013.
  • Serveur de base de données : prévoir RAM x2,
  • Serveur frontal + SSRS : prévoir RAM x 2,
  • Poste client Project Pro : Windows 7 ou 8 minimums (Nouveau : XP non accepté)
  • Navigateur : élargi à Mozilla Firefox Chrome Android et Safari


12345

Il paese delle meraviglie |
space of belahbib mounir |
CYBER-VILLERS - [Blog] Atel... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | traore saidou
| DpCréation
| blogbriis3cg3